Tampons et serviettes hygiéniques : vraiment toxiques ?



Les tampons et les serviettes du commerce sont une solution de facilité indéniables pour les femmes depuis des dizaines d'années.

Depuis leur invention, les industriels n'ont cessé de les rendre "plus absorbants" de "supprimer les odeurs" et de "nous rendre fraiches". Mais cela a été fait à l'encontre de notre santé.

Que contiennent vraiment nos protections hygiéniques ?


Avertissement :


Pour réaliser cet article, j'ai regardé sur des boites de tampons et de serviettes à la recherche d'une composition. Sachant lire les étiquettes des cosmétiques, je me suis dit que cela allait être un jeu d'enfant... Mais il n'y a pas de composition.

En France, aucune loi n'impose aux fabricants de communiquer sur la composition de leurs produits.

Il a donc fallu que je me renseigne sur plusieurs sites spécialisés pour réaliser cet article (voir les liens des sources en fin d'article).


Le cas des serviettes hygiéniques, des protèges-slips et des tampons



  • Le polyacrylate de sodium

Savez-vous quelle est la différence entre les sachets anti-humidité de vos boite de chaussure neuves et une serviette hygiénique ?

Réponse : aucune ! C'est le même composé, le polyacrylate de sodium, qui est utilisé pour absorber les liquides dans les deux cas (qui est présent également dans les couches jetables).

  • Chlore et dioxine
Achèteriez-vous des serviettes hygiéniques grises ? Non ?

C'est ce que se sont dits les industriels qui utilisent le chlore pour blanchir la viscose utilisée dans les serviettes et tampons. Or, ce chlore réagit au contact de la viscose et produit de la dioxine. 

La dioxine est présente en trace négligeable, mais elle est aussi considérée comme une substance des plus toxiques (classée cancérigène par l'OMS), qui est suspectée d'être à l'origine de troubles de la fertilité mais aussi de cas d'endométriose par exemple. 

  • Le glyphosate 
D'après une étude Argentine (univesrité de Plata), de nombreuses protections contiennent du glyphosate. Cette substance chimique est utilisée entre autre dans le Roundup (un 
désherbant total commercialisé par Monsanto).

  • Les plastiques 
Les plastiques sont des matières issues de la pétrochimie. Ils sont utilisés dans la fabrication des protections, comme le polyéthylène, qui est un plastique qui sert aussi à fabriquer les flacons des produits détergents ou des jerricans. 

  • Les autres substances 
Si l'on passe à la loupe nos serviettes, on y trouve aussi des pesticides, de l'aluminium, des alcools, des hydrocarbures et même des parfums. Certaines contiennent également du coton OGM.



Pourquoi ces substances sont-elles dangereuses ?



Toutes ces substances sont en contact avec les muqueuses de notre vagin...

Le corps est une machine incroyable, capable de nous débarrasser des déchets que nous consommons. Ceux-ci sont traités par différents organes comme le foie et les reins, par exemple.

Sauf que cette machine merveilleusement complexe a été créée pour nous débarrasser des déchets naturels. Qu'y a-t-il de naturel à faire pénétrer des hydrocarbures dans notre vagin ?

Ces substances ne sont donc pas "nettoyées" par l'organisme, ce qui pollue notre corps et contribue à nous intoxiquer.


Dangereuses pour les femmes, mais pas seulement !


En effet, ces substances sont aussi dangereuses pour l'environnement car :
  • Elles ne sont pas biodégradables
  • Leur fabrication créé des déchets et des pollutions
    (Par exemple le Polyéthylène, qui est un plastique non biodégradable) 
  • Elles sont jetées après utilisation 
  • Elles ne sont pas recyclables 


Alors que faire pour éviter ces pollutions ?


En réalité, il existe de nombreuses solutions !
Durant les dernières décennies, tout a été fait pour que nous trouvions nos règles et notre sang sale et répugnant. Hors il existe des méthodes naturelles pour évacuer nos menstruations.

Ce choix dépend de chaque personne puisque nous n'avons pas tous le même rapport à notre corps.

Voici une liste non exhaustives des méthodes existantes :

  • Les serviettes hygiéniques lavables : tutoriel pour les réaliser vous-même ici [à venir]
  • La coupe menstruelle : des conseils pour bien vivre la cup ici [à venir]
  • Les serviettes et tampons bio
    mais attention aux arnaques et aux faux labels ! Certaines marques en proposent en coton biologiques et recyclables à 95%
  • Le flux instinctif libre 


A voir pour aller plus loin :


Tampon, notre ennemi intime (rapportage d'Arte) 




__________ Dites-nous tout ! __________

Êtes-vous prête à changer de moyen de vous "protéger" durant vos règles ?
Quel(s) moyen(s) avez-vous choisi ?
____________________________________________

Facebook Instagram Youtube Pinterest




En vous souhaitant un bel après-midi ensoleillé !

Signature
---
Sources :
- www.consoglobe.com
- www.60millions-mag.com
- http://www.huffingtonpost.fr

8 commentaires:

  1. Sacré sujet en effet :( j'ai acheté la cup mais j'ai un peu de mal avec. Je vais persévérer. ..mais je vais faire mes propres serviettes lavables en achetant du coton bio.
    Je ferai un article lorsque je les airai fait pourrais-je mettre ton article en lien car il est très bien fait ;) car moi je ferai juste le tuto des serviettes.
    Bonne après midi. Jess

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Jess !

      J'avais fait le tutoriel pour les serviettes lavables sur mon ancien blog. Je voulais le refaire en vidéo :) Pas grave, on s'échangera nos liens ! Pour la cup, un article qui pourra sans doute t'aider est à paraître la semaine prochaine.

      Bisous et merci pour ton message. Elodie.

      Supprimer
  2. J'ai vu le reportage de ARTE qui m'a vraiment choquée J'ai deja abandonner les tampax je pense me mettre a Cup mais il faut que me motive pour franchir le pas merci pour cet article il est important de prévenir les femmes sur les risques des protections intimes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et merci beaucoup pour ton message. Oui, ce reportage est vraiment bien ! La semaine prochaine, je vais sortir un article sur la cup qui peut-être pourra t'aider. Je te l'enverrai via Facebook si tu veux. Belle soirée ! Elodie.

      Supprimer
  3. Laaaaa cuuuuuuup <3.
    J'étais abasourdie car j'ai vu tout ce qu'il y avait dans une si petite chose ! Même si en réalisant ma transition vers le bio, j'étais passée à des tampons et serviettes non-blanchis et sans pesticides. Mais quand même, je suis choquée.

    Little No
    http://touchesdenvie.wordpress.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour :) Oui moi aussi je suis fan absolue de la cup ! En effet, ça fait peur quand on voit la liste... Quelle marque utilisais-tu ? Belle soirée ! Elodie.

      Supprimer
  4. coucou! super intéressant! merci pour les recherches. Depuis que j'ai vu le bazar qu'a provoquée la pétition de Mélanie pour connaitre la composition des tampons, j'ai vite compris que c'était plein de cochonneries. Déjà coton non bio et plastique c'était une bonne raison de se tourner vers la cup mais là !!! purée !!!
    bisous bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! Merci c'est très gentil. Je vais me renseigner pour la pétition, je suis totalement passée à côté, je vais faire quelques recherches pour voir de quoi tu parles :) Gros bisous ! Elodie.

      Supprimer

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à laisser un petit mot avant de partir :)

@lebonheurestdanslanature